Le 6-12, nous avons reçu en courrier en recommandé. Une société d'avocats nous met en demeure de ne plus faire de tort à la société de l'artisan. On a donc enlevé les noms de tout le monde. Forcément, nous serons moins précis. Le risque est peut être que par la suite, les clients que nous sommes mettent tout le monde dans le même sac. Je crains maintenant de porter tort à plein d'artisans qui font bien leur travail et qui n'auraient jamais l'idée, ni le besoin de consulter un avocat.